Une saison s’achève sur la Dordogne


Publié par Jean Faraco le 15 novembre 2015 | 2 commentaires

La Dordogne - Novembre 2015La saison s’achève sur cette magnifique Dordogne avec un festival de poisson, truites et ombres de 15 à 25 cm sans compter quelques beaux poissons qui viendront couronner ces trois jours de pêche.

Ce fût un excellent séjour au Soleil d’Oc, entre pêches, dépannage d’antenne et soirées apéro avec Christian et Muriel… le tout dans un paysage de carte postale, nous offrant en cette période d’automne ensoleillé, un décor aux mille couleurs.

En résumé, plus de quarante de poissons de Monceaux à Brivezac …! Pour mes cinquante ans en ce 14 novembre, je me suis pris à croire que cette magnifique rivière allait me souffler, une à une, mes cinquante bougies (une journée de plus… et qui sait …!).

Truite de la Dordogne – Novembre 2015Truite de la Dordogne - Novembre 2015

Bien que le niveau très bas m’ait permis de pêcher des postes d’ordinaire difficile, il n’en demeurait pas moins d’autres difficultés tel que des veines moins marquées et autres contres courants.

Quoi qu’il en soit durant ce séjour, je m’efforcerais de mettre en pratique les conseils de Marcel RONCARI, rencontré en juin lors d’un stage de pêche à ses côtés. Tout y était, le posé, le contact, la dérive et ces fabuleux appels qui vous bloque la soie… vous faisant ressentir la touche jusqu’au poignet !

Un très grand MERCI à Marcel RONCARI pour tous ces fabuleux conseils qui m’ont permis de prendre un immense plaisir au bord de l’eau et à Hervé pour m’avoir fait découvrir cette magnifique rivière.

La suite se passe de commentaire… le tout en images.

Truite de la Dordogne - Novembre 2015Désolé Julien, mais je n’ai pas pu m’empêcher de pécher ton spot favoris.

Truite de la Dordogne - Novembre 2015Mince…, j’avais oublié qu’il y avait sa sœur !! Promis il me faudra sans faute te régler « le droit de pêche ».

Truite de la Dordogne - Novembre 2015J’ai testé un nouveau spot sur les conseils du club de mouche de Niort, et c’est un bel obus de 35 cm qui se laissera séduire par ma petite Dordogne hameçon de 16 !

Ombre de la Dordogne - Novembre 2015Et enfin le poisson recherché pour cette fermeture… un bel Ombre de 40 cm !

Cette saison s’achève en apothéose et je me prends déjà à rêver à l’ouverture… Vivement l’année prochaine !


NB : faute de temps je n’ai pu rédiger en temps et en heure quelques lignes sur mes deux précédentes sorties sur la Dordogne. L’une en août en famille et l’autre en octobre avec Manu.
Je profite donc de cet article de fin de saison pour résumer en quelques images ces deux escapades.

Truite de la Dordogne - Aout 2015

Truite de la Dordogne - Aout 2015

Truite de la Dordogne - Octobre 2015

Truite de la Dordogne - Aout 2015
Truite de la Dordogne - Aout 2015
Truite de la Dordogne - Octobre 2015

Bien halieutiquement vôtre.



Le Doubs – Une rivière en souffrance


Publié par Jean Faraco le 14 juin 2015 | 1 commentaire

Le Doubs - Juin 2015Arrivé sur Goumois vendredi matin pour une semaine de pêche avec Hervé et deux jours de stage en nymphe au fil.

En fin de matinée, nous nous installerons au Plain de Fessevillers pour un agréable séjour dans une petite maison quel que peu « coupé du monde ».
Ce fût là, ma première rencontre avec Monsieur Paul Choulet le propriétaire des lieux ; Un Monsieur, à bientôt 92 ans, d’une extrême gentillesse et d’une grande simplicité.

Le Doubs - Juin 2015Ma deuxième rencontre du jour fût avec Monsieur Roncari, guide de pêche international, avec qui j’ai réservé mon samedi et mon dimanche pour apprendre les subtilités de la pêche en nymphe au fil.

Je ne ferais pas dans cet article d’éloge concernant Marcel de peur d’épuiser toute la mémoire de mon blog, mais j’ai énormément appris sur cette technique et également passé deux formidables journées à ses côtés.

Ombre du Doubs - Juin 2015
Maître incontesté de la pêche en nymphe au fil (preuve m’en a été faite sur chaque poste que nous avons péché), il n’en demeure pas moins d’être un homme d’une grande gentillesse avec qui il est agréable de discuter autour d’un verre ou d’un bon repas.

Je vous invite tout simplement à le contacter marcel.roncari@wanadoo.fr, pour apprendre cette magnifique technique et vous éviter l’attente interminable d’hypothétiques gobages.

Durant mon séjour j’aurais la chance de faire plus de trente poissons avec cette technique, alors que je suis à vingt mille lieux de la maîtriser, c’est dire le plaisir qu’elle peut procurer lorsqu’on la maîtrise… En no kil bien sur !

hep, hep, hep…! (petit clin d’oeil à Marcel pour mes poissons raté).

Truite du Doubs - Juin 2015

Ombre du Doubs - Juin 2015

Pourtant, indépendamment de ce plaisir éphémère, j’ai choisi au travers de cet article de vous parler d’une rivière en souffrance… le Doubs à Goumois.

Si la truite se porte bien sur certain secteur, il en va tout autrement pour les ombres (bien qu’il reste de beaux spécimens).

Ombre du Doubs - Juin 2015

Ombre du Doubs - Juin 2015

Pendant que les autorités, associations, administrations et autres, discutent sur de possibles hypothèses, source de cet éminent désastre écologique en se targuant comme tout à chacune que tout « va bien » de leur côté, ce poisson si fragile et synonyme d’une bonne qualité d’eau se meurt par dizaines…

Des poissons qui vous regardent droit dans l’objectif en attendant leur fin

 

Qu’en est-il de nous pêcheurs ? Nous qui au travers de nos blogs et forums faisons l’éloge de ces rivières regorgeant de poissons et de beaux spécimens, attirant ainsi de plus en plus de pêcheurs pour le plus grand bonheur des AAPPMA.

Qu’en est-il de nous pêcheurs ? Lorsque nous piétinons à longueur de journée leur habitat dans une eau avoisinant les 14 à 15°, alors même que le débit de la rivière ne permet pas une oxygénation suffisante.

Qu’en est-il de nous pêcheurs ? Qui piquons et repiquons inlassablement ces poissons avec ou sans ardillons d’ailleurs…!

Ne saurions nous pas stressé, nous l’être supérieur, si notre maison par de fortes températures, était assaillie par un flux incessant de touristes pendant plusieurs mois ? Ce stresse ne nous rendrait-il pas plus vulnérables aux maladies ?

Tout cela ne reste bien évidemment que des hypothèses, mais dans l’ignorance et face aux enjeux financiers qui gravite autour de nos rivières (barrages, élevage intensif, …) que nous en coûterait-il d’essayer ?

Essayer de préserver cet environnement, en interdisant tout simplement de marcher dans l’eau… en identifiant et en protégeant les secteurs à risques lorsque les conditions climatiques ne sont pas réunis ou que sais-je encore…

Bien des choses, durables ou ponctuelles, pourraient sans doute être faite à moindre coût, si l’on ne renvoyait pas systématiquement la faute sur autrui.

J’ai pour mémoire une rivière où les autorités ont su prendre des décisions drastiques au lendemain d’une catastrophe, et aujourd’hui c’est redevenu une belle rivière avec de nouveau, une belle population de beaux spécimens. Devons-nous attendre les catastrophes pour réagir ?

Beaucoup trop de questions demeure à ce jour sans réponse.

Bien halieutiquement vôtre.



Découverte de la Bienne


Publié par Jean Faraco le 26 mai 2015 | Laisser un commentaire

Ah… le mois de mai, direction Moirans en montagne avec Manu pour une sortie pêche de 4 jours à la découverte de la Bienne (pour l’anecdote, nous dormirons dans un petit camping où mon épouse et moi-même,Pêche à vue sur la Bienne - Mai 2015 y avons passé quelques jours de vacances il y a maintenant 23 ans).

Depuis sa forte mortalité de 2012 et les diverses actions entreprises à ce jour par les autorités et l’AAPPMA, la Bienne a retrouvé une belle population de truites avec de très beaux spécimens.

La Bienne - Mai 2015Son débit étant très bas (4 à 6 m3 tout au plus) et le soleil au rendez-vous, ce n’est principalement qu’à vue que nous essayerons d’attaquer ces magnifiques poissons.

Ayant démarré sur le parcours de Lavancia, c’est sur les conseils avisés d’Hervé GERIN, le garde-pêche, que nous remonterons plus en amont pour nous exercer à la pêche à vue.

Le week-end fut « douloureux » pour moi, ce soleil qui vous tape dessus, ces galets ronds qui vous glissent sous les chaussures, cette végétation qui vous oblige à vous arcbouter dans le plus grand feutré pour approcher au plus près dame truite et les apéros de Manu… dur ! dur !

La Bienne - Mai 2015A ce titre j’aurai droit, une fois n’est pas coutume, à une belle gamelle dans la rivière.

Pour info, Christophe toi qui disait qu’avec la pression de l’eau, celle-ci ne rentrait pas dans les waders ! si, si…! ça rentre !

Retour à la voiture pour me changer… et là bien sur, Manu toujours prêt à immortaliser ces moments intimes.

Ce fût malgré une bonne fatigue, un week-end de franche rigolade comme on les aime avec Manu.

Et là ! il est pas beau…! avec cette magnifique truite prise en nymphe à vue et bien décidée à lui donner du fil à retordre.

Truite de la Bienne - Mai 2015

Bienne je te dis, à bientôt.



De retour sur la Dordogne


Publié par Jean Faraco le 8 avril 2015 | 2 commentaires

Truite de la Dordogne - Avril 2015Après une ouverture sur la Dordogne à plus de 200m3, avec à la clé quelques jolis poissons, mes appréhensions liées à un débit élevé s’étaient définitivement envolées. Alors, celle-ci avec un débit avoisinant les 90m3 fût un régal…

En ce week-end de Pâques, le soleil fût au rendez-vous mais pas de chance… le vent aussi !

Celui-ci ne me laissa guère que les matinées pour profiter sans retenue de cette magnifique rivière.

En ce dimanche de Pâques, c’est un magistral capot qui clôturera ma première matinée de pêche sur la Dordogne. Il faut dire que le combat n’était pas lié au débit de la rivière mais bel et bien contre le vent.

Truite de la Dordogne - Avril 2015Le lendemain, le vent avait légèrement baissé d’intensité et ce sont deux beaux Ombres de plus de quarante qui ouvriront le bal. Ceux-ci avaient, de toute évidence, décidé de squatter la fausse que j’avais en prédilection. Décrocher avec précaution, sans photo et deux autres poissons plus tard, je quitterai la rivière pour une après-midi détente avec mon épouse.

Mardi, le vent étant encore à l’ordre du jour, je décide de redescendre un peu plus bas pêcher le spot favori de Julien.

Grand bien m’en a pris, puisque au bout de deux ou trois dérives cette magnifique truite et sa soeur se laisseront tenter par ma petite pheasant tail.

Truite de la Dordogne - Avril 2015Truite de la Dordogne - Avril 2015

Malgré ce long week-end et ce temps de printemps, je ne croiserais aucun moucheur …! Il faut dire, qu’à part une insignifiante petite éclosion sans gobage le dimanche, la tâche d’une pêche en sèche n’aurait été que très laborieuse.

Truite de la Dordogne - Avril 2015Toutefois, à mon grand étonnement, énormément de pêcheurs au toc se sont donné rendez-vous sur la belle, pour ce week-end de Pâques, avec la ferme intention de procéder à quelque prélèvement puisqu’il n’avait que la « maille » à la bouche ; maille que je ne connais même pas d’ailleurs !

« Il faudrait quand même que je m’y intéresse un peu, ne serait-ce que pour ma culture générale. Ceci dit en passant et rétrospectivement, pour l’ouverture aussi il y avait bon nom de pêcheurs au toc ! »

Je me demande si la notoriété de cette rivière décrite au travers des blogs ou autres sites de discussion, n’attire pas de nouveaux pêcheurs désireux de se confronter aux beaux spécimens qu’elle regorge …!

Du coup, face à cette affluence de pêcheurs, je m’éclipserais dans quelques coins un peu moins fréquentés et grand bien m’en aura fait puisque, c’est avec un plaisir immense que j’aurai l’occasion de faire une dizaine de beaux poissons qui me tiendront compagnie le temps d’une photo.

Truite de la Dordogne - Avril 2015

Dordogne quand tu nous tiens…………….



Ouverture 2015 à Argentat


Publié par Jean Faraco le 16 mars 2015 | Laisser un commentaire

La Dordogne - Mars 2015L’ouverture s’annonçait difficile au vu du débit annoncé sur Argentat, mais que cela ne tienne…, ce vendredi 13 à 17h00, départ de Saint Angel avec Hervé (pile à l’heure), pour une ouverture 2015 sur la Dordogne (débit aux alentours de 200m3 + 40 à 45 sur la Maronne).

Vers 19h30 ce sont les retrouvailles, avec Julien au Camping du Soleil d’Oc pour un week-end qui tient toutes ces promesses compte tenu de l’enthousiasme de mes deux compères.

Christian (le patron du camping), n’a pas lésiné non plus avec un superbe mobil home flambant neuf, et qui plus est, avec trois chambres…! Après nous être installés, une soirée bien arrosée et une nuit bien courte, en ce samedi d’ouverture, une atmosphère indescriptible se dégage tel un premier rencart…!

Dans tout les mobil homes on s’affaire… on y est, la saison débute.

Truite de la Dordogne - Mars 2015Beaucoup de pêcheurs s’était donné rendez-vous sur la belle pour ce début de saison avec, une fois n’est pas coutume, un temps agréable malgré une eau à 6°.

A l’approche de la rivière, celle-ci me laisse quelque peu dubitatif au regard de son débit, une première pour moi à plus de 200m3.

C’est donc tout naturellement et avec un soupçon de retenue, que je me laisserai guider par mes deux compères qui ne semblent pas être plus perturbés que ça.

Truite de la Dordogne - Mars 2015Avec un tel niveau, les postes sont plus restreints et la pêche du revers est souvent de mise, mais dès le premier poisson toutes mes appréhensions se sont envolées, comme lors d’un premier baiser où l’on se sent devenir un Homme.

D’autres « baisers » auréoleront ce week-end où, plaisir, humour et convivialité étaient de mise.

Merci à mes deux compères pour cet excellent week-end et à la Dordogne pour cette magnifique générosité.