Découverte du Danica


Publié par Jean Faraco le 14 décembre 2013 | 1 commentaire

Réservoir le Danica - Décembre 20132h45 de route avec Manu, direction Dordives pour découvrir le Danica et ces 2 hectares de jeux chez Delphine et Dominique. Arrivée aux environs de 8h45 nous sommes attendu par Delphine sur le pas de la porte pour un petit café et la présentation du site.Réservoir le Danica - Décembre 2013

Après cet accueil chaleureux, il est temps de s’équiper et de prendre du plaisir sur les plans d’eau et la rivière à notre disposition.
Réservoir le Danica - Décembre 2013Réservoir le Danica - Décembre 2013

Le temps reste couvert et l’eau encore un peu trouble rend la pêche à vue délicate mais malgré tout, de beau poisson très combatif montreront le bout de leur nez pour notre plus grand plaisir et nous offrirons de beaux combats.

Réservoir le Danica - Décembre 2013

Réservoir le Danica - Décembre 2013

Réservoir le Danica - Décembre 2013

Une petite pheasant tail dans les tons roux, sans lestage (hormis un cerclage cuivre) sur hameçon de 16 ne semble pas laisser indifférente les truites que j’aborde.

Réservoir le Danica - Décembre 2013

Réservoir le Danica - Décembre 2013

Réservoir le Danica - Décembre 2013

Ma petite pheasant tail, dont les cerques ont disparus lors de ma précédente prise et que par fainéantise j’ai laissée en l’état, à encore frappée dans cette brume matinale.

Réservoir le Danica - Décembre 2013

Réservoir le Danica - Décembre 2013

Réservoir le Danica - Décembre 2013

Prendre un poisson cela semble facile en réservoir, le remettre à l’eau sans l’abîmer un plus délicat, mais sortir de l’eau… dur dur.

Réservoir le Danica - Décembre 2013

Réservoir le Danica - Décembre 2013

Réservoir le Danica - Décembre 2013

Réservoir le Danica - Décembre 2013Midi, nous retrouvons Delphine pour un petit débriefing et la visite du chalet norvégien (lieu de notre repas de midi), l’endroit est très sympathique comme ses propriétaire d’ailleurs.

Après un bon apéro et un petit casse croûte, Delphine nous proposera un petit café avant de reprendre notre partie de pêche.

De nouveau au bord de l’eau, nous décidons de pêcher le bassin supérieur où l’eau d’une grande clarté est épargnée par les crues de la rivière.

Nous aurons l’occasion d’admirer de superbes poissons dans une eau cristalline sans pour autant en prendre un seul.

Après une bonne demie heure, je décide de retourner dans les bassins inférieurs et de m’attarder dans les méandres ; Certaines de ces Dames se prélassent immobiles alors que d’autre se pavanent à droite à gauche mais rien ni fait ces Dames ne sont guèrent décidées.

Réservoir le Danica - Décembre 2013Vers 16h30 je décide de refaire la rivière attenante qui le matin même, nous laissait entrevoir de très beaux poissons que nous n’avons pas manqués d’attaquer sans grand succès d’ailleurs. Manu quand à lui, remontera le bassin à la recherche d’un beau poisson qu’il ne manquera pas de faire mais ne me laissera pas le temps de l’immortaliser.

Réservoir le Danica - Décembre 2013Entre deux arbres je repère une truite qui remonte la rivière, l’arbalète étant interdite, je tente un lancer peu académique qui fini sur l’arrière de celle-ci lui donnant par la même occasion une accélération sans précédent. Après avoir récupéré ma soie je remonte la rivière et la retrouve immobile au milieu de la rivière dans un endroit un peu plus dégagé.

Réservoir le Danica - Décembre 2013Je m’avance doucement et je réalise mon posé à environ 1m50 devant elle ; Ma nymphe dérive et ne semble pas l’intéresser. Il commence à faire sombre sous les arbres… tant pis, je retente ma chance cette fois ci à 40cm devant elle sur sa gauche et là … je la vois se déplacer en direction de l’impact de ma nymphe… une légère tirée sur mon fil et là je ferre… la truite se débat et j’aperçois autour d’elle 3 ou 4 autres truites curieuses de toute cette agitation.

Après cette magnifique fario, deux autres truites Arc en ciel cette fois ci, viendront clôturer cette superbe journée.

Nous aurons presque fait une vingtaine de poisson à nous deux, tous aussi combatifs les uns les autres.

Après avoir salué la propriétaire nous avons repris la route avec la satisfaction d’avoir pu leurrer ces Dames à vue et nous nous sommes convaincus, si besoin il en était, d’y revenir.



Un dimanche à Green Lake


Publié par Jean Faraco le 2 décembre 2013 | 1 commentaire

Réservoir de Green Lake - Décembre 2013

Sortie au réservoir de Green Lake avec Manu et Lucas.

Arrivé sur place vers 8h00 et après avoir pris un petit café avec Fabien (le propriétaire des lieux), il est temps pour nous de nous préparer et de commencer notre partie de pêche.

Tout au long de cette matinée, de belle éclaircie nous aurons été accordées malgré le froid (7c°) et quelques beaux poissons seront au rendez-vous sans pour autant, à mon goût, nous offrir de gros combats.

Lucas pour sa première sortie a fait mouche. En effet deux heures auparavent il n’avait jamais touché une canne à mouche.

L’eau transparente de ce réservoir et les “Gold” annonçant toujours quelques “Arc en ciel” dans leurs sillages, nous permettra de réaliser quelques poissons à vue.

Cette jolie truite se laissera tenter par ma nymphe avant de m’entraîner dans les herbiers.

Un peu plus tard, Lucas se fera casser sur un démarrage canon et un ferrage un peu trop énergique, mais je suis content qu’il est pu partager ma passion ne serait ce qu’une demi journée. Espérons qu’il puisse être emprunt, lui aussi, de cette passion qu’est la pêche au fouet.

Manu quand à lui, aura su tirer son épingle du jeu en prospectant tous les coins et recoins du réservoir (hé oui … celui la, il ne tient pas en place!).



Découverte du Doubs à Goumois


Publié par Jean Faraco le 16 septembre 2013 | 1 commentaire

Ce vendredi matin vers 10h30, après 5 heures de route, nous voilà enfin arrivée à Goumois. Après avoir pris un petit café en suisse (de l’autre coté du pont), nos cartes à la Chipote (magasin dépositaire) et nos quartiers au village vacances Nattéo, midi sonne et nous nous préparons à découvrir le Doubs. Notre après midi découverte nous mènera jusqu’à la tombée de la nuit dans l’espoir d’un possible coup du soir mais en vain.

Pêche sur le Doubs - Septembre 2013

Manu en plein préparatif

Durant notre week-end, nous avons parcourus le Doubs de Jeannottat au barrage de Theusseret, en passant par le Moulin du Plain et le pré Bourrassin, et bien que les eaux soient un peu hautes en ce moment, au dire d’Agnès la patronne de la Chipote (magasin dépositaire), nous aurons la chance de voir de belles zébrées et de magnifiques ombres dans ces eaux limpides.

Ombre du Doubs - Septembre 2013

Bel ombre dans le courant

Le samedi j’éviterais le capot en échappant ma nymphe à mes pieds, hé oui…! un petit vairon s’est jeté goulûment sur ma nymphe hameçon de 14 (après tout un poisson… c’est un poisson et on se console comme ont peu) ; Manu quand à lui, fera quelques beaux poissons jusqu’à ce dimanche matin où ce fut pour nous l’apothéose.

Les gros se sont mis à table et nous offre un spectacle grandiose dans ces eaux transparentes où la pêche à vue devient magique. Cette belle zébrée m’ouvrira le bal.

Truite du Doubs - Septembre 2013

Ma première zébrée à vue

Une demi-heure plus tard et après plusieurs dérives et plusieurs changements de nymphes, c’est ce bel ombre de 41 cm qui ce laissera tenter par ma JBNT1 de chez Devaux.

Ombre du Doubs - Septembre 2013

Ombre à vue

Monsieur aura la délicatesse de ce prêter à une séance photo et de me présenter son magnifique étendard avant de reprendre son poste au fond de la fosse.

Ombre du Doubs - Juin 2013

Un magnifique étendard

Manu sur l’autre rive, réalisera un beau coup de ligne avec cette superbe zébrée de 44 cm prise dans le courant.

Truite du Doubs - Septembre 2013

Bravo Manu

Il est bientôt 16h00 et il est temps pour nous de regagner notre hébergement pour préparer nos valises et de quitter Goumois. Sur le trajet du retour entre fatigue et satisfaction, nous repartagerons ces moments passés au bords du Doubs, avec une seule envie… celle d’y revenir pour revivre la magie de ce 15 septembre.



Séjour à Argentat


Publié par Jean Faraco le 11 août 2013 | Laisser un commentaire

Petit séjour à Argentat au bord de la Dordogne avec au programme pêche le matin et visites des alentours avec ces dames les après-midi.

Mais à peine arrivée le lundi vers midi sous un soleil de plomb, que je n’ai déjà qu’une envie, celle d’aller pêcher. Avec l’accord de ces dames, nous prenons donc nos quartiers et après une rapide collation me voilà au bord de la rivière. Bien que le niveau et le débit soit idéal pour la pêche en NAF, les baigneurs et les canoës sont là …
Cette activité sur la rivière confirmera mes craintes et mon petit après midi se soldera par un zéro pointé. Je décide donc de rejoindre ces dames à la piscine pour une baignade bien méritée (après tout c’est les vacances…).

Le mardi matin ma décision est prise de refaire ma fosse de la veille dans l’espoir d’immortaliser un beau poisson avec quelques photos. Mais ceux-ci ne semble pas être de mon avis, quand soudain, à l’approche de midi, ma soie marque un léger arrêt … je ferre … c’est pendu ; Une truitelle viendra sauver mon capot du jour sans grand mérite.

Le lendemain le temps est devenu très très lourd, je décide de faire ma fosse jusqu’au premier passage des canoës après quoi je remontrais sur le tirant. Cette fois ci quelques poissons répondront présent (mes premières photos dans la fosse)

Truite de la Dordogne - Juin 2013

Petite truite en nymphe au fil

Truite de la Dordogne - Août 2013

Sa grande soeur, bien dodue mais turbulente face à l’objectif

Ombre de la Dordogne - Août 2013

Un bel ombre dans le tirant

Jeudi, l’orage de la nuit à grandement rafraîchit le temps et c’est sous la pluie que je démarre cette nouvelle matinée de pêche. La matinée passera sans aucune activité quand l’après midi (hé oui, pas de visite ce jour, ces dames se reposent) le temps et la rivière semble se réveiller avec cinq modestes poissons qui se laisseront tenter par mes nymphes.

Truite de la Dordogne - Août 2013

Poisson modeste, mais déjà une belle robe

En rentrant au mobil-home, j’apprendrais que la veille une mémère de 51 cm c’est laissée prendre en sèche sous l’orage.

Le vendredi matin je profite de deux ou trois heures de pêche aux aurores, avant de partir pour visiter Sarlat la Caneda et ses villages avoisinants.

Tacon de la Dordogne - Août 2013

Deux tacons seront pris et remis à l’eau délicatement

Samedi c’est mon dernier jour, je profite de la matinée pour pêcher une dernière fois pendant que ces dames s’affairent au nettoyage de notre location et au chargement du véhicule (à trois, on se serait gênés!!).

Trois autres tacons se laisseront tenter par ma nymphe, à croire que dame truite n’avait pas sa place dans les herbiers ce jour là.

Truite de la Dordogne - Août 2013

Petite photo avant sa remise à l’eau

Fin du séjour avec quand même et ce, malgré l’activité touristique qui règne à cette saison, une quinzaine de poissons que j’espère retrouver un plus gros lors de mes prochaines sorties.



Un après midi sur la Sioule


Publié par Jean Faraco le 25 juin 2013 | Laisser un commentaire

Profitant de ma semaine de vacances pour faire quelques travaux à la maison, le soleil brille en ce mardi matin et l’appel de la rivière commence à m’occuper l’esprit. L’envie de travailler n’est plus là et quoi qu’ont dise, les vacances sont faites pour se détendre. En trois coups de cuillère à pot, les outils sont rangés, l’inventaire du matériel de pêche est fait et le tout est chargé dans la voiture. Le temps de se restaurer rapidement et direction le no-kil de Châteauneuf Les Bains.

Ombre de la Sioule - Juin 2013En passant sur le pont à Menat, le débit me semble un peu trop élevé, mais tant pis il fait trop beau pour être au bord de l’eau. En longeant la Sioule jusqu’à Châteauneuf je ne verrai guère de pêcheur dans la rivière et je commence à me poser des questions : la Sioule est-elle pêchable aujourd’hui? mais après tout nous sommes en semaine tout le monde n’est pas en vacances! on se rassure comme on peu…

Arrivée sur le no-kil, un pêcheur en noyée est en action en début de parcours, je décide de remonter un plus haut dans un fort courant accessible de la berge. Grand bien m’en a pris puisque ce bel ombre aura succombé au deuxième passage de ma nymphe. Du coup ce beau poisson vient de me requinquer et balayer d’un coup tous mes doutes.

Ombre de la Sioule - Juin 2013Ombre de la Sioule - Juin 2013

Un quart d’heure plus tard le long de la berge et prise avec une pheasant tail bille or, cette petite truitelle me fera un départ carabiné dans le courant. Toutefois mon plaisir allait s’assombrir, en effet je venais de rentrer que quelques bon mètres dans le courant pour tenter de décrocher ma nymphe prise dans une branche immergée,Truite de la Sioule - Juin 2013 lorsqu’en me retournant pour rejoindre la berge mon pied buta dans un rocher qui me déséquilibra et là, plouf… le bouillon ventre à plat jusqu’au cou et bras tendu pour sauver la canne.

De retour sur la berge avec de l’eau plein le Waders, j’envisageai un retour prématuré à la maison.  Arrivé à la voiture j’avais un peu de mal à me résinier à l’idée de rentrer.

Après tout, mouillé pour mouillé, j’allais finir mon après midi de pêche, mais ailleurs, au Bout du Monde.


Truite de la Sioule - Juin 2013Nouvel endroit, même technique et aujourd’hui elle s’avère payante. Malgré quelques éclosions,  les truites sont postées dans les courants et ne sont pas, semble t-il, décidées à monter en surface.Truite de la Sioule - Juin 2013Truite de la Sioule - Juin 2013

C’est donc une petite Hot Spot montée sur un hameçon de 16 bille or, qui sera l’élue du moment.

17h00 je quitte la rivière avec une sensation de quiétude et le “floc floc” dans mes chaussures.

Cet après midi au bord de l’eau ma reboosté ; Les travaux à la maison vont pouvoir reprendre.



Au bout du Monde


Publié par Jean Faraco le 23 juin 2013 | Laisser un commentaire

Truite de la Sioule - Juin 2013Un peu plus d’un mois s’est écoulé depuis ma dernière sortie de pêche et cela commence à faire long… j’en profite donc, en ce dimanche après midi bien ensoleillé, pour aller faire un petit tour sur la Sioule « au bout du monde ».

Truite de la Sioule - Juin 2013Arrivé sur place, le niveau semble idéal bien que sans activité de surface apparente. En remontant la rivière, je croiserai trois pêcheurs en sèche venu de Clermont-Ferrand et dont pour deux d’entre eux c’était la première fois qu’ils pratiquaient ce parcours.

Truite de la Sioule - Juin 2013Après m’avoir confié avoir beaucoup de difficultés à faire monter les poissons sur leur mouche, alors que je venais de prendre mes deux premiers poissons en dessous deux, nous en avons profités pour débattre sur nos techniques de pêche respectives.

Débat qui, bien que dans la bonne humeur et dans un esprit d’échange, laissait mes trois compères du jour bien perplexe quand à la légitimité de la pêche en nymphe au fil.

Petit aparté : Je ne pêche à la mouche que depuis 2010 et j’ai à mes débuts en sèche essuyéTruite de la Sioule - Juin 2013 bon nombre de capot, jusqu’au jour ou j’ai appris que mon voisin pêchait depuis de nombreuses années en NAF.

Ce dernier n’est autre qu’Hervé Aujon, disciple de Marcel Roncari grand pêcheur en NAF (comme quoi le monde est petit). C’est donc sur les conseils d’Hervé, que je me suis lancé dans cette technique. Technique, qui bien que décrier par certain puriste de la pêche en sèche, m’a permis de sauvé bon nombre de capot, d’accroître mon plaisir d’être au bord de l’eau et… de pêcher!

Aujourd’hui encore, je vois tellement de pêcheurs en sèche,Truite de la Sioule - Juin 2013 attendre pendant des heures sur le bord de la rivière une hypothétique activité, s’offrant ainsi le plaisir d’être au bord de l’eau tout en refusant celui de pêcher.

Voilà c’est dit…

En remontant un peu plus haut et ce, dans un même courant profond je prendrais quelques beaux poissons avec une JBNT1 de chez Devaux. Encore un peu plus tard et un peu plus haut, après avoir décroché à mes pieds un très beau poisson, deux belles truites clôtureront mon après- midi.

Truite de la Sioule - Juin 2013Truite de la Sioule - Juin 2013

Sur le chemin du retour, je croiserai de nouveau les trois compères du jour qui de toute évidence, n’auront pas réussi à leurrer Dame truite. Leurs curiosités accrue à la vue de mes quelques photos du jour nous ramènera tout naturellement à la pêche en nymphe avec un discours plus modéré et intéressé.

Conclusion… il n’y a que “les imbéciles” qui ne changent pas d’avis !



Sortie sur la Sioule


Publié par Jean Faraco le 12 mai 2013 | Laisser un commentaire

De retour de mon séjour sur les Dranses, j’avais envie de tester l’enseignement de Ludo sur la Sioule. C’est donc tout naturellement que ce dimanche après midi je prendrais la direction de Châteauneuf les Bains pour deux petites heures de pêche.

Cette rivière, située dans les Combrailles en Auvergne est la plus proche de chez moi pour la pêche à la mouche et ses gorges se déploient depuis le barrage de Queuille (Puy-de-Dôme) jusqu’à Ébreuil (département de l’Allier) en traversant Châteauneuf-les-Bains.

Arrivée sur place aux alentours de 14h30, et bien décidé à berner quelques beaux poissons, j’essaie de mettre en pratique les acquis de mon séjour sur les Dranses. Les résultats ne se feront pas attendre et c’est sur une nymphe Devaux que ces deux petites truite ouvriront le bal.
Truite de la Sioule - Mai 2013Truite de la Sioule - Mai 2013

Ce dimanche, l’activité de surface était quasiment nulle, c’est donc sous l’eau que tout allait se passer avec un quart d’heure plus tard et un peu plus en amont, ces deux “frangins” pris dans le même courant.
Ombre de la Sioule - Mai 2013Ombre de la Sioule - Mai 2013

Truite de la Sioule - Mai 2013Un peu plus tard et toujours avec mes nymphes Devaux, cette superbe petite truite me surprendra par sa vivacité en m’obligeant à lui donner quelques mètres de soie pour l’échoué une dizaine de mètres plus bas.

17h00, comblé par cette petite après midi au bord de l’eau et ces quelques photos en souvenir, je reprendrais le chemin du retour en pensant déjà à ma prochaine sortie au bord de l’eau et ce probablement une nouvelle fois sur la Sioule.



Découverte des Dranses


Publié par Jean Faraco le 10 mai 2013 | 2 commentaires

Vendredi 3 mai, c’est de bon matin que nous prenons la direction de Thonon les Bains pour un séjour de pêche avec Ludovic Briet guide de pêche en haute Savoie. Arrivée vers midi, (heure de l’apéritif, que nous ne manquerons pas d’ailleurs de déguster au bord de la basse Dranse), nous observons dans un mélange d’exaltation et d’inquiétude, cette rivière au débit élevée à cette saison.

Pêche sur la Dranse de Morzine - Mai 2013Nous décidons, pour passer l’après midi avant notre rendez-vous du lendemain avec Monsieur Briet, de prendre rapidement possession de notre hébergement au Camping Saint-Disdille de Thonon et de partir à la découverte de la Dranse de Bellevaux. Cet après midi là nous ne prendrons pas de poisson, mais une inquiétude grandissante nous envahie… notre séjour en nymphe au fil nous semble bien compromis sur les Dranses et nous sommes prêts à accepter l’idée de pêcher d’autres rivières plus accessible à cette saison pour notre technique au fil.


Pêche de la Dranse de Bellevaux - Mai 2013Samedi 4 mai, levé de bonne heure et bonne humeur nous nous préparons pour notre première journée de guidage, nous avons rendez-vous avec Ludovic à 8h45 sur la place de crête devant le restaurant des marronniers.
Les présentations faites, notre guide nous conduit sur le lieu de notre stage, la Dranse de Bellevaux… !!! Tout au long du trajet, entre nos différents sujet de conversation, une question me turlupine… pourvu que ce ne soit pas au même endroit que la veille où la rivière était tumultueuse ?

Insecte de la Dranse de Morzine - Mai 2013Plus nous avançons et plus cela ressemble à notre trajet de la veille… bingo !! c’est exactement au même endroit et là nos questions fusent… ce n’est pas pêchable ? les poissons ne sont pas en activité avec un tel débit ? nos nymphes ne seront pas assez lourdes ? à moins de pêcher avec des parpaing…
Ce jour là, bien que Ludovic a du nous prendre pour des “débiles”, celui ci nous apporta toutes les réponses à nos questions tant, sur les insectes que l’équipement et l’approche de ces Dranses.


Dimanche 5 mai, direction la Dranse de Morzine pour notre deuxième jour de guidage. Ce jour là, après avoir pris le temps de soulevé les pierres pour connaître les insectes du moment, de choisir le poste à pêcherTruite de la Dranse de Morzine - Mai 2013Truite de la Dranse de Morzine - Mai 2013 susceptible de cacher un poisson, de déterminer le bon lestage de la nymphe à utiliser et d’ajuster le bas de ligne, Ludo nous fera la démonstration que malgré le débit, les poissons sont bel et bien là…

Le cours s’intensifie et les progrès se font finalement sentir avec enfin mon premier poisson du séjour.Truite de la Dranse de Morzine - Mai 2013 Certes, c’est loin d’être une truite trophée mais il faillait la prendreTruite de la Dranse de Morzine - Mai 2013 en nymphe dans ce bouillon !
A gauche, la JBNT1 de chez Devaux vient de frapper pour la seconde fois. De toute évidence, cette rivière présente une forte densité de truite dans un cadre magnifique et ce, malgré la fonte des neiges qui lui donne cet aspect trouble et laiteux rendant la pêche à vue difficile à cette saison.

Truite de la Dranse de Morzine - Mai 2013Truite de la Dranse de Morzine - Mai 2013Changement de nymphe, avec la JBNT4 de chez Devaux, pour séduire cette petite truite calée derrière un rocher. Il va s’en dire que ces nymphes nous ont été proposées par Ludo que nous devrions, je l’espère, retrouver dans les prochains salons de pêche à la mouche au stand Devaux. Ci contre, c’est fait Manu vient de débloquer son compteur avec son premier poisson.


Lundi 06 mai, livrés à nous-mêmes et sur les conseils de Ludo, direction le parcours no-kil de la MénogeTruite de la Ménoge - Mai 2013Truite de la Ménoge - Mai 2013 à Saint-André de Boëge pour mettre en application les acquis de ces deux jours de guidage. Sur le trajet nous ferons un petit arrêt au pont de Fillinges dans le magasin de pêche de Philippe LECELLIER “Le rond dans l’eau”.
Truite de la Ménoge - Mai 2013 Après quelque achats, il est tant pour nous de rejoindre la rivière dont le niveau très acceptableTruite de la Ménoge - Mai 2013 nous offre un très joli parcours.

Quelques très beaux poissons seront au rendez-vous pour notre plus grande joie.


Mardi 07 mai, levé de bonne heure et de bonne humeur, nous décidons de refaire la Dranse de Bellevaux.Basse dranse - Mai 2013Truite de la Dranse de Bellevaux - Mai 2013Truite de la Dranse de Bellevaux - Mai 2013 Arrivé sur place et après avoir observé la rivière à partir du pont où nous constatons un débit toujours aussi soutenu, nous décidons de pêcher la partie aval du parcours.

Truite de la Dranse de Bellevaux - Mai 2013Truite de la Dranse de Bellevaux - Mai 2013Ce jour là, malgré une approche difficile de la rivière, nous parviendrons tout de même à tirer notre épingle du jeu en réalisant quelque beau poissons dans les courants.
Ci-dessous, sur le chemin du retour, quelques photos souvenirs de la Basse Dranse entre Thonon Les-Bains et le barrage de Bioge, parcours que nous n’aurons pas l’occasion de pêcher compte tenu de son niveau.

Basse dranse - Mai 2013Basse dranse - Mai 2013Basse dranse - Mai 2013Manu main dans les poches et cannes rangées… ça sent l’apéro au mobil home!!


Mercredi 8 mai, Manu repart seul le matin vers 10h00 après une petite partie de pêche sans grand succès. Quand à moi, ma femme et les enfants arriveront vers 12h00 pour 4 jours de vacances à la découverte de la région ; c’est donc l’heure d’un petit nettoyage du mobil home pour recevoir tout ce petit monde.Truite de la Dranse de Bellevaux - Mai 2013

Le lendemain, sous la pluie, une petite sortie matinale sur la Dranse de Bellevaux à Bellevaux où une truitelle me fera l’honneur de clore mon séjour pêche.

Nous avons passé un excellent séjour sur les Dranses, même si le niveau était un peu haut à cette saison.

Un grand merci à Ludovic Briet pour ces deux jours de découverte et je l’espère à très bientôt.



L’ouverture sur la Bouble


Publié par Jean Faraco le 17 mars 2013 | Laisser un commentaire

En ce mois de mars, l’ouverture à la mouche est bien compromise compte tenu des niveaux élevés, tant sur la Sioule que sur la Dordogne et ce long hivernage n’a que trop duré. Je décide de m’accorder une après midi sur la Bouble qui, malgré un débit soutenu pour cette petite rivière en ce mois de mars, ce pêche aisément à la cuillère.

Ma pratique du no-kill m’obligeant à écraser les ardillons de mon triple me fera décrocher quelques poissons, mais tant pis le plaisir d’être au bord de l’eau est resté intact.

Truite de la Bouble - Mars 2013

Dans un filet de lumière

Truite de la Bouble - Mars 2013

Petite truite maillée, mais remise à l’eau